Un peu plus de 50 ans après la présentation de l’Expérimental GT à l’occasion du salon de Francfort de 1965, Opel fait renaître leur modèle iconique.

 

En juin dernier, la marque allemande invitait journalistes et photographes à venir découvrir leur nouveau concept-car à Paris, à deux pas du Palais Royal.

 

Un cadre magique pour une exposition suspendue dans le temps, où passé, présent et futur étaient réunis sur un même fil rouge.

 

Ce fil rouge commence par la gomme laissée au démarrage par la légendaire moto Opel ROCKET 500 de 1928 aux pneus rouge feu. « ROCKET », loin d’être une image, ce sont de véritables lance-roquettes installés sur les côtés de ce deux-roues, machine de l’extrême faite pour battre des records de vitesse. Un style avant-gardiste, un culte de la performance pour un univers proche de MAD MAX.

 

L’exposition continue sur un tapis rouge où trônent un skateboard, un vélo et des Nike Free Flyknit, le tout aux teintes rougeoyantes sur fond noir. La salle mitoyenne accueille une OPEL GT 1900 de 1968, toute jaune, LA couleur de la firme allemande.

 

Erhard Schnell, designer de l’Expérimental GT, a laissé la nouvelle école prendre le relai pour ce nouveau projet.

 

À quelques pas, derrière un rideau, se cache la GT CONCEPT. Digne héritière de son aïeule aux allures de Corvette, Marc Schmidt, son designer, bouscule les codes dans ce concentré de design et de technologie. Pierre-Olivier Garcia, responsable de la stratégie design, l’explique très bien : «  l’objectif est de casser les codes, un esprit streetwear un peu décalé et futuriste ».

 

Léger, épuré, ajusté, ce petit bijou de la Haute-Couture n’en oublie pas son ADN explosif. Si cette étude de style transpire la finesse et la qualité, on n’en oublie pas sa vocation de sportive. Une garde au sol au plus près de l’asphalte, un habitacle généreux habillé d’une robe aux matériaux des plus raffinés.

 

Un design populaire, intemporel, pour faire renaître le mythe. L’esprit urbain, à la fois actuel et futuriste, guidé par cette ligne rouge, souligne la forte personnalité de cette élégante sportive et affirme la créativité de la firme à l’éclair.

 

*Texte : Géraud Delort*

*Photographies : Lucy Winkelmann*